Location : quelles sont les possibilités d’énergies renouvelables ?

De nos jours, les énergies renouvelables s’imposent de plus en plus comme des alternatives viables aux énergies fossiles traditionnelles. Cependant, lorsque l’on est locataire, il n’est pas toujours évident de savoir quelles sont les options qui s’offrent à nous pour utiliser des énergies vertes. Tour d’horizon des possibilités en la matière.

L’électricité renouvelable

Même en tant que locataire, il est possible de faire le choix d’une électricité issue de sources renouvelables, notamment pour votre système de chauffage installé par un chauffagiste Angers par exemple. De nombreux fournisseurs proposent des offres d’électricité verte garantissant un approvisionnement produit à 100 % à partir d’énergies éolienne, solaire ou hydraulique.

Lire également : Vente de terrain obligatoire après offre au prix ? Comprendre les règles

Opter pour ce type de contrat permet donc de réduire son empreinte carbone liée à la consommation d’électricité du logement sans avoir à réaliser des travaux ou une quelconque modification technique.

Par ailleurs, il est également envisageable d’équiper son logement d’un système de production d’électricité renouvelable, sous réserve de l’accord du propriétaire. L’installation de panneaux solaires photovoltaïques est aujourd’hui accessible aux locataires et présente un véritable intérêt économique.

A voir aussi : Comment procéder pour améliorer le confort d’une maison ?

Chauffage et eau chaude sanitaire

En ce qui concerne les besoins en chauffage et eau chaude sanitaire, un locataire peut difficilement opter pour des solutions individuelles fonctionnant aux énergies renouvelables (chauffe-eau solaire, poêle à bois ou à granulés, etc.). Cependant, il est possible de bénéficier d’un chauffage vert si l’immeuble est raccordé à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables.

De plus en plus de collectivités choisissent ce mode de chauffage urbain utilisant la géothermie, la biomasse ou encore la récupération de chaleur de sites industriels. Un locataire peut donc indirectement profiter d’énergies vertes pour le chauffage de son logement s’il est desservi par un réseau vert, sans intervention particulière de sa part.

L’autoconsommation collective

L’autoconsommation collective constitue une solution intermédiaire intéressante entre installation individuelle et raccordement à un réseau de chaleur existant. Ce système permet à des producteurs et des consommateurs situés dans un même périmètre de partager localement de l’électricité verte produite par des panneaux solaires photovoltaïques installés sur les toitures des immeubles concernés.

Cette démarche vertueuse est notamment adaptée à des logements collectifs ou lotissements et permet aux locataires d’utiliser une énergie renouvelable à prix attractif sans réaliser d’importants travaux dans leur appartement. L’autoconsommation collective apparaît donc comme une option prometteuse.

La mobilité verte

Enfin, au-delà des solutions envisageables au sein même du logement, un locataire soucieux d’environnement peut adapter ses habitudes pour privilégier une mobilité plus verte. Recourir davantage aux transports en commun, au covoiturage ou aux modes de déplacements doux (marche, vélo, etc.) permet de réduire ses émissions liées aux transports.

De même, en cas d’utilisation d’un véhicule motorisé personnel, l’adoption d’un modèle hybride ou électrique plutôt que thermique traditionnel contribuera également à limiter son empreinte carbone globale.

Ainsi, les possibilités ne manquent pas pour un locataire souhaitant faire des choix plus écologiques, que ce soit au niveau de son logement ou de ses habitudes de vie. En optant pour les bonnes solutions selon sa situation, il est tout à fait envisageable de réduire significativement ses émissions de gaz à effet de serre.