Archives de catégorie : Location

Propriétaire : quels sont les avantages de la colocation ?

La colocation est un plan de logement permettant surtout aux jeunes de ne pas subir les affres de la conjoncture économique. Si ce mode de logement permet une souplesse dans le paiement des frais locatifs au niveau des colocataires, il présente des avantages non négligeables pour le propriétaire. Découvrez dans les lignes qui suivent les avantages de la colocation pour le propriétaire.

Meilleure rentabilité

Avec l’option de la colocation, les bailleurs bénéficient de plus de rentabilité qu’en location individuelle. En effet, les logements en colocation ont la possibilité d’être loués légèrement au-delà de la valeur marchande. Et ce n’est pas la demande qui manque ! Au fait, le loyer désiré par le bailleur même s’il est élevé ne constitue plus une énorme charge pour les colocataires lorsque ce dernier doit être partagé. Cela accentue la demande et le bien loué conserve sa valeur locative.

Meilleures garanties

Pour une colocation, le propriétaire est à même de demander à chaque locataire de payer sa caution. Dans ces conditions, non seulement, le bailleur tire une meilleure caution, mais il est rassuré à la fin de chaque mois de percevoir la totalité de son loyer même si un colocataire s’en allait. En effet, les autres colocataires se partagent la quote-part du loyer et les autres charges tout en cherchant un remplaçant pour leur ex-colocataire. De ce fait, le bailleur est affranchi de la tâche de trouver un nouveau locataire.

Pas de vide locatif

La demande des biens mobiliers en colocation est en pleine expansion. Cette crue est principalement observée chez les jeunes de 18 à 21 ans et de plus en plus chez ceux qui sont dans la tranche d’âge de 36 à 45 ans. Ainsi, les bailleurs proposant des biens en colocation n’ont pas de soucis à se faire quant à l’occupation de leurs logements.

Il faut noter que la demande de bien en colocation est nettement supérieure à son offre. Donc les propriétaires trouveront toujours de preneurs. Ainsi, il y a quasi inexistence de risque de carence locative.