Comment faire marcher son assurance habitation en cas de sinistre ?

Comment faire marcher son assurance habitation en cas de sinistre ?

Victime d’un incendie, d’un vol, ou encore d’un dégât des eaux ? Si vous souhaitez être indemnisé, il est indispensable de faire marcher votre assurance habitation. Mais parce qu’il n’est pas toujours évident de savoir comment procéder en cas d’accident de la vie, voici quelques conseils qui devraient vous aider.

1. Protégez votre habitation

Avant de faire marcher l’assurance de son logement, il est tout d’abord important de préserver ou de nettoyer son habitation.

Lire également : Qui peut être syndic ?

Fermer les arrivées d’eau, couper le courant, faire cesser une fuite, ou encore aérer, ou éponger les lieux : toutes ces démarches sont bien sûr prioritaires, afin d’éviter que les dégâts ne deviennent irréversibles.

Toutefois, avant de tout ôter et de réparer, pensez bien à conserver vos objets endommagés, ou des échantillons de ces derniers. De même, il peut être utile de prendre une photo des lieux sinistrés.

Lire également : Quelle est la meilleure assurance loyers impayés ?

2. Déclarer le sinistre à votre assurance

Deuxième étape à respecter en cas de sinistre, déclarer le plus vite possible les dommages à votre assureur et ce, par n’importe quel biais, bien que la lettre recommandée avec accusé de réception soit à privilégier.

En cas de vol ou de vandalisme, vous avez deux jours pour contacter votre assurance, en plus de prévenir les services de police ou de gendarmerie et de porter plainte.

Un délai de cinq jours ouvrés vous est quant à lui accordé en cas d’incendie, d’intempéries, ou encore de dégâts des eaux. Ce dernier commence à courir à partir du moment où le sinistre est constaté.

Vous disposez enfin de 10 jours ouvrés, lorsque vous êtes victime d’un sinistre couvert au titre de la garantie catastrophe naturelle. Dans ce cas, il vous faut attendre la parution au Journal officiel de l’arrêté interministériel constatant l’intensité anormale d’un, ou de plusieurs agents naturels.

Dans tous les cas, mieux vaut respecter ces délais, au risque d’être pénalisé par votre société d’assurance, qui pourrait réduire votre indemnisation.

3. Prouver la valeur de vos biens

Enfin, pour faire marcher l’assurance de votre logement, vous devrez prouver la valeur de vos biens. Pour se faire, pensez à conserver les objets ou les appareils endommagés, à prendre des photos des lieux sinistrés, mais également à réunir les factures d’achat de vos biens, notamment en cas de vol ou d’incendie.

À noter qu’un expert n’est pas systématiquement envoyé pour constater le sinistre, cela dépend de l’ampleur des dégâts.

4. Recevez vos indemnités

Généralement, une fois votre dossier complet, l’indemnité vous est versée dans un délai allant de dix jours à un mois. En cas de catastrophe naturelle, l’indemnisation doit avoir lieu dans les trois mois.

Pour formuler une proposition d’indemnisation, votre assureur se basera sur le rapport d’expertise, ou le dossier que vous lui avez fait parvenir. Dans tous les cas, mieux vaut consulter votre contrat d’assurance, qui détaille vos garanties et vos droits.

Show Buttons
Hide Buttons