Achat immobilier : comment faire une bonne affaire ?

Achat immobilier : comment faire une bonne affaire ?

Pour tout achat, on prévoit toujours un budget que l’on espère ne pas dépasser. Parfois, on espère même ne pas avoir à dépenser toute la somme prévue. En immobilier, c’est pareil. L’acheteur veut acheter à un prix très bas et le vendeur veut faire une vente au-dessus du vrai prix. Comment faire alors lorsque ces personnes visent un objectif bien différent sur une même transaction ? Voici quelques astuces pour faire une bonne affaire pour un achat immobilier.

Bien visiter le bien immobilier

Visiter la maison avant achat

A lire en complément : Colmar vous invite dans un appartement neuf, pensé pour vous

Contrairement à ce que l’on peut croire, la bonne affaire ne repose pas uniquement sur le prix. Vous devez être sûr d’acheter un bien en bon état. Si vous achetez un bien dans un mauvais état à un prix raisonnable pour un bien en bon état, ce n’est plus une bonne affaire.

Visitez donc la maison de fond en comble. Regardez la sous toutes les coutures. Vérifiez si le bois ne s’effrite pas et que cela n’a pas été soigneusement caché le temps de la vente. Lorsqu’en tant qu’acquéreur vous êtes distrait, vous achèterez une maison que vous devrez absolument rénover. Ce qui est loin de vous arranger.

A lire en complément : Où acheter son bien immobilier sur Toulouse ?

On conclut donc qu’une bonne affaire, c’est d’abord une maison, qui ne demande aucune rénovation, sinon quelques travaux.

Bien négocier le prix

Le prix est aussi une caractéristique de la bonne affaire. Ce qu’on recherche tous, c’est une maison en bon état, sans besoin de travaux et surtout à un bas prix. Sachez que cela est très rare à trouver. Toutefois, la bonne affaire peut se faire même si toutes ces conditions ne sont pas remplies.

Si vous trouvez une maison qui n’a besoin que de quelques travaux peu coûteux, alors négociez le prix et proposez au vendeur un compromis. Proposez lui déduire le coût des travaux du prix d’achat. Pour le faire, soyez sûr d’avoir repéré tout ce que vous avez besoin de changer. Si le vendeur accepte, alors cet achat est absolument une bonne affaire.

Si vous tombez sur une maison qui n’a besoin d’aucuns travaux, les négociations deviennent un peu plus difficiles. Néanmoins, vous pouvez jouer sur d’autres facteurs, la région par exemple. Faites comprendre au vendeur, que la maison est assez loin de votre lieu de travail et malgré cela, elle vous intéresse. Jouez sur la sensibilité du vendeur, n’ayez aucune pitié, car il reste un être humain.

Chercher à connaître le motif de la vente

Connaître le motif de la vente est important pour savoir si l’on fait une bonne affaire. Si le propriétaire cherche à vendre la maison parce qu’elle tombe en décrépitude, alors il voudra vite vendre. Même à un petit prix, vous pourrez rapidement l’acquérir.

Avoir un budget en cash

Budget pour achat de maison

 

Pour faire une bonne affaire en achetant un bien immobilier, il est important d’avoir déjà l’argent. Si vous devez d’abord faire un prêt et attendre l’accord de la banque, vous risquez de l’acheter à un prix plus élevé. Pour ces achats, les personnes ayant déjà les fonds sont souvent priorisées.

Comment connaitre les frais de notaire pour une vente immobilière ?

Vous l’avez bien compris aucune vente immobilière ne peut se faire sans passer devant un notaire. Mais attention les frais de notaire peuvent être variables en fonction de plusieurs paramètres. En effet, si vous souhaitez acquérir un bien ancien, il faudra compter 8 % du montant du bien en frais de notaire. Ils ne seront que de 2 à 3 % pour un bien neuf. Il faudra également compter 8 % pour un terrain à bâtir. Il faudra en plus ajouter les émoluments du notaire. Il est inutile de tenter de négocier avec votre notaire, car les tarifs sont fixes et réglementés. Il vous reste par contre un petit espoir de négociation avec les honoraires. Mais c’est avec cette somme que le notaire se paye. N’espérez donc pas qu’il vous fasse cadeau de ses deniers. Pour être complet sur les frais de notaire, sachez que celui-ci est en droit de vous demander de couvrir ses frais, s’il doit se déplacer ou envoyer un géomètre sur votre terrain. On parle alors de frais de débours puisqu’il s’agit de payer les frais déboursés pour garantir la vente de votre futur logement. Pensez donc à prendre en compte les frais de notaire dans votre prêt bancaire.

Show Buttons
Hide Buttons