Financement de projets professionnels : les meilleures solutions en 2021

Financement de projets professionnels : les meilleures solutions en 2021

Financer un projet professionnel pour lancer une entreprise n’est pas toujours une tâche facile. De plus en plus de possibilités se présentent pour trouver des fonds. Connaître les différentes options vous permettra de choisir la forme qui vous convient le mieux en fonction de vos besoins.

Demander un crédit à la banque

Lorsqu’on parle de financement de projets, la solution la plus logique semble celle de l’emprunt à une banque. En effet, emprunter auprès d’une banque est l’une des options les plus faciles et les plus utilisées. Cependant, pour beaucoup de personnes, il s’agit d’une solution qui n’est pas toujours possible. Dans la suite de cet article, nous allons vous proposer des solutions alternatives pour financer vos projets.

A lire également : Bénéficier d’un placement intéressant en investissant dans l’immobilier

Business Angel

Les Business Angels, ou investisseurs privés, sont des personnes physiques capables d’investir et possédant des connaissances du monde des affaires, qui favorisent le développement de projets d’entreprises à fort potentiel de croissance, en apportant du capital et de la valeur ajoutée à la gestion au début de la vie de la société. Ces investisseurs aident les entrepreneurs avec les niveaux de risque et le manque de liquidités au début de la constitution de l’entreprise.

Fonds de capital à risque

Les fonds de capital à risque sont une formule de financement largement utilisée par les startups et les entreprises innovantes qui connaissent un processus d’expansion nécessitant des investissements. Ces fonds sont gérés par des sociétés anonymes spécialisées qui investissent leurs ressources financières dans les entreprises, dans le but de vendre leurs parts dans un futur proche et d’en tirer des bénéfices. Nombre d’entre eux sont constitués exclusivement d’entreprises à capitaux privés, mais aussi de grandes entreprises, de banques ou de l’administration publique elle-même.

A lire également : Les 03 règles d’or pour une gestion efficace de son patrimoine privé

Accélérateurs et incubateurs de startup

Ces institutions sont chargées d’accueillir un certain nombre de startups et d’accélérer leur croissance, en les aidant dans leur phase initiale à façonner leur modèle d’entreprise, leur stratégie de recrutement de clients et à attirer des financements. Les accélérateurs sont nés du vif intérêt des entreprises publiques et privées pour le monde technologique et visent à accélérer le développement et la croissance de startups à des stades avancés, tandis que les incubateurs les soutiennent à leur époque fondatrice.

Factoring

S’adressant aux PME, cette alternative de financement consiste en un contrat par lequel une entreprise transfère le service de recouvrement futur des créances et factures existantes à son profit et en échange obtient immédiatement l’argent de ces opérations, mais avec un certain rabais.

Subventions et aides publiques

L’administration publique ne finance pas directement des projets d’entreprise, mais elle met à la disposition des entrepreneurs différentes subventions et aides qui permettent le financement de l’entreprise.

Bootstrapping

Le bootstrapping fait référence au financement de projets par l’épargne propre des fondateurs et les revenus générés par la facturation, sans dépendre de financements externes tels que des investissements ou des prêts. Cette formule exige de réduire les attentes à court terme et d’investir tous les efforts pour obtenir des revenus pour ensuite les inverser dans la croissance de l’entreprise.

Campagne de financement participatif

Le microfinancement, le financement collectif, ou tout simplement le financement participatif, est une forme de financement collectif et collaboratif, et peut devenir un atout majeur pour obtenir des fonds pour un projet. Le crowdfunding consiste ainsi à mettre en contact les entrepreneurs qui ont besoin de financement avec différents investisseurs qui veulent parier sur l’entreprise. Normalement, ce type de processus est réalisé de manière online via différentes plateformes qui décrivent le projet, le montant nécessaire, le bénéfice que l’investisseur en retire, etc.

Bartering

L’échange de services ou bartering suppose de conclure des accords commerciaux avec d’autres entreprises, par l’obtention d’un bénéfice sans échange monétaire. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un système de financement direct, il contribue à réduire les coûts fixes et peut entraîner des économies qui peuvent être utilisées pour couvrir d’autres besoins.

Soumettre le projet à un concours

Il y a de plus en plus de rendez-vous, de concours ou d’événements où les entreprises peuvent se présenter à la recherche de financement. L’un des plus importants est BBVA Open Talent, la plus grande compétition mondiale de Fintech, qui vise à identifier de nouvelles entreprises de technologie financière à fort potentiel dans leurs premières phases de développement, souvent en phase de Seed capital.

Demander de l’argent à la famille et aux amis

Cette option, connue en anglais sous le nom de family, friends and Fools, bien qu’elle ne soit pas la plus utilisée, est un moyen d’obtenir un prêt entre particuliers sans avoir à recourir à des fonds privés. L’un des avantages qu’elle apporte est la rapidité avec laquelle le financement est obtenu et, en outre, elle n’exige pas de garanties.

Toutefois, si le projet ne fonctionne pas, l’image personnelle des entrepreneurs est menacée. Et il n’est pas forcément bon de mélanger famille et affaires. Par ailleurs, si vous n’avez pas d’autres solutions, c’est une option à envisager. Vous connaissez à présent différentes alternatives pour trouver un financement pour votre projet professionnel en 2021.

Show Buttons
Hide Buttons