Immobilier : l’achat d’un bien en 2021

Immobilier : l’achat d’un bien en 2021

Vous êtes à la recherche d’un bien immobilier ? Vous souhaitez réaliser votre premier achat ou voulez capitaliser ? Vous souhaitez profiter de l’inflation sans la subir ? Le marché de l’immobilier est solide et est l’un des moteurs de l’économie en France. Avant d’acheter un bien, vous devez prendre en considération différents éléments.

Immobilier : emprunter pour acheter un bien

Au cours des derniers mois, il n’a pas été facile pour les acheteurs d’emprunter de l’argent afin d’acheter une résidence principale. Surtout pour les jeunes acheteurs âgés de moins de 30 ans qui sont généralement primo-accédants. Ces derniers ont souvent été pénalisés durant la pandémie. Surtout que depuis 2020, les conditions pour obtenir un prêt sont devenues plus strictes. En effet, l’année dernière de nombreux dossiers de demande de prêt d’acheteurs ont été rejetés, car le dossier dépassait légèrement les 33 % d’endettement. La bonne nouvelle est que les conditions ont été assouplies.

A lire en complément : Immobilier à Paris

Malgré les difficultés et les incertitudes économiques dues à la pandémie, selon la Centrale de Financement, les jeunes qui souhaitaient emprunter ont fait preuve de résilience. Ils continuent de s’engager sur la voie aventureuse de l’acquisition immobilière en utilisant le taux d’intérêt des prêts toujours favorable. Un bien vous plaît ? Simulez votre prêt immobilier !

Immobilier : Vérifiez que le bien correspond à votre demande et à votre budget

Avant de faire plusieurs visites, assurez-vous que le bien que vous avez repéré correspond bien à vos attentes et vos besoins : superficie, équipement, charges mensuelles, emplacement, travaux à prévoir ou encore le montant de la taxe foncière. Vous devez également évaluer l’état du bien. Si celui-ci est situé dans une copropriété, vous devez consulter les procès-verbaux des trois dernières Assemblées Générales (AG) ainsi que les diagnostics techniques. Il est important de vous renseigner sur les derniers travaux réalisés et les problèmes que vous pourriez avoir, tels que l’humidité.

A découvrir également : Comment réduire les frais d'agence immobilière ?

Vérifiez l’état extérieur du logement. S’il s’agit d’une maison, veuillez évaluer les murs extérieurs et le toit. Vérifiez également l’état du jardin, de la terrasse ou du balcon. Pensez également à observer si le terrain et le bien ont un vis-à-vis sur le voisinage. Ceci s’applique aussi à un appartement. Si la maison est mitoyenne, vérifiez si le titre de propriété indique clairement qui possède les murs. Si celle-ci a une piscine, veuillez l’inspecter et renseignez-vous dessus. Quand a-t-elle été installée ? Respecte-t-elle les normes de sécurité ? A-t-elle un local technique ? Ou encore, quel est le type de filtration ?

N’hésitez pas à appréhender les environs. Il peut être intéressant de faire un tour dans le quartier ou aux alentours afin de vérifier si la localisation vous convient bien. Le lieu est-il calme ? S’agit-il d’une rue passante ou commerçante ? Des bars, des boîtes de nuit ou une voie ferrée se trouvent-ils à proximité ? Prêtez également une attention particulière aux bruits environnants (avion, école, circulation, etc.) ainsi qu’aux odeurs (usine, exploitation agricole, déchetterie, etc.). Par ailleurs, vérifiez également si des commerces se trouvent à proximité ainsi qu’une station-service si vous avez une voiture ou une moto. Si tel n’est pas le cas, demandez si le bien est desservi par les transports en commun.

Avant d’acheter un bien immobilier, faites un point sur la copropriété. Si celui-ci fait partie d’une résidence, renseignez-vous sur le nombre d’appartements qu’elle comporte, le pourcentage de locataires et de propriétaires, le niveau d’isolation phonique du bâtiment, et s’il existe des conflits de voisinage. Enfin, dernier point, demandez quel est le contexte de la vente. Renseignez-vous sur la date ainsi que la raison de la vente du bien. Cela vous permettra de bien vous positionner pour la négociation du prix du logement.

Immobilier : que sont les frais d’agence ?

Dans l’Hexagone, lorsque des professionnels interviennent en tant qu’intermédiaires entre acheteurs et vendeurs, des frais d’agence s’appliqueront à un achat immobilier. Par conséquent, les transactions directes entre particuliers pour l’achat de maisons en sont exclues. Le rôle d’un agent immobilier est multiple. Pour le vendeur, il lui assure de trouver un acheteur au plus vite au prix souhaité. Pour l’acheteur, l’agent est à son service. Il lui simplifie la transaction et l’accompagne jusqu’à la signature chez un notaire.

Ainsi, les frais d’une agence immobilière constituent les honoraires du professionnel, c’est-à-dire sa rémunération concernant les services rendus lors de l’achat du bien. Le montant est fixé de manière libre par l’agence. Il peut être un pourcentage du prix de vente ou un montant prédéterminé. Avant de faire votre offre, vous pouvez consulter le barème de chaque agence immobilière. L’agence utilisera les honoraires pour payer les frais fixes et les services fournis par l’agent immobilier qui réalise la vente. Cela doit couvrir les frais de déplacement, les visites réalisées ainsi que le suivi. La majeure partie du temps, les frais d’agence constituent 2 à 7 % du prix de vente du logement.

Immobilier : les frais d’agence

Le paiement des frais d’une agence est soit à la charge de l’acheteur soit à la charge du vendeur. Cela est indiqué sur l’annonce et dépend du mandat de vente attribué à l’agent. De toute façon, selon la loi Alur, le prix de vente frais avec les honoraires inclus doit être précisé sous le nom de FAI (Frais d’Agence Inclus). Par conséquent, peu importe qui doit payer les frais, ils sont inclus dans le prix final voulu et ne changeront donc pas le prix devant être payé pour acheter le bien immobilier. Dans la finalité, l’acheteur paie toujours le montant qui correspond aux frais d’agence au moment de l’achat, puis le notaire transfère la part destinée à l’agence.

Cependant, sachez que même si les frais sont prédéterminés, vous pouvez toujours les réduire, notamment durant la négociation. Si le tarif parait élevé et qu’une négociation est tentée par l’acheteur, l’agent immobilier peut alors essayer de faire diminuer le prix de vente au propriétaire, ou alors accepter de réduire sa commission. Si plusieurs agences immobilières se font concurrence sur ce même habitat, il est encore plus aisé d’avoir une réduction de ces frais auprès de l’agence afin qu’elle puisse obtenir la vente du bien concerné. Par conséquent, il est indispensable de bien considérer les frais d’agence avant un projet immobilier.

Show Buttons
Hide Buttons