Pourquoi les taux de crédits immobiliers évoluent-ils ?

Les taux immobiliers rencontrent une fluctuation assez considérable en raison de nombreux facteurs. Il est vraiment essentiel de bien surveiller ces chiffres exposés par les professions afin de négocier les biens immobiliers au meilleur prix.

A voir aussi : Comment obtenir un prêt voiture avec de faibles revenus ?

Quelle est l’évolution historique des taux immobiliers ?

Depuis un certain nombre d’années, le crédit immobilier affichait régulièrement une tendance baissière. En 2008, le taux de prêt immobilier a augmenté et donné place à la crise économique avec des conséquences négatives graves. Le plus touché a été le secteur bancaire. A partir de cette période, le pourcentage d’emprunt n’a cessé de diminuer allant de 5 % à 1.05 %.

Pendant pratiquement 20 ans, les taux de crédits immobiliers tendaient à affaiblir surtout en 2008 lors de la crise économique. Durant cette année de régression,  le taux d’emprunt augmentait pour atteindre les 5 %. Un an plus tard, il y avait une chute brutale pour parvenir jusqu’à 4,5 %. Après cette crise, le taux de baisse continuait jusqu’au point où il se situe aujourd’hui dans la fourchette de 1,2 et 1,5 %.

A voir aussi : Comment réunir de l'argent pour un projet ?

Nous avons vu sur ce site que 2008 reste l’année la plus compliquée. En 2011,  une crise boursière apparaissait de nouveau : le pourcentage était fixé à 4 %. Puis, en 2020, une légère hausse a été notée à cause de la crise sanitaire liée à la Covid-19 et aussi un petit recul dans l’investissement immobilier dû aux confinements.

Quels sont les éléments favorables à l’évolution des crédits immobiliers ?

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans l’évolution du taux immobilier.  Le premier élément consiste sur le taux directeur qui est fixé par la Banque Centrale Européenne (BCE). Les emprunteurs ne sont pas les seuls à être intéressés par les emprunts, les banques  y recourent aussi dans le but d’atteindre leurs buts.

Pratiquement, le taux des banques des États membres est un peu plus élevé afin de garder une marge. Toutefois, si la BCE décide de baisser le pourcentage, alors ces banques feront pareil pour persuader le maximum de clients possibles.

Ensuite, le deuxième élément favorable à l’évolution des taux de crédits immobiliers a rapport avec la situation économique du pays et la durée des prêts. Quelqu’un qui a fait un crédit de 20 ans a par exemple des taux moins importants que ceux qui ont opté pour 30 ans.

Comment calculer un taux de crédit immobilier ?

Pour chaque particulier, les banques prennent en général certains paramètres en compte. Il s’agit principalement du profil du demandeur de crédits. Ici, il perçoit son revenu, son apport personnel, le montant qui lui reste à vivre, l’emplacement du bien et bien d’autres.

Ensuite, les banques vérifient le coût de l’argent. Les taux bancaires ne sont pas standards  mais fluctuent en fonction des indices déjà fixés. A part cela, il y aussi les frais pour le traitement du demande de crédit. Enfin, il y a les stratégies marketing qui sont propres à chaque organisme bancaire.

En résumé

Les taux de crédits immobiliers ne cessent de varier en raison de plusieurs facteurs.  Les détails sur leur évolution historique depuis 30 ans sont disponibles sur le site que nous vous avons présenté ci-dessus.