Où acheter son bien immobilier sur Toulouse ?

Ville accueillante du sud Ouest de la France, Toulouse semble être l’endroit idéal pour un investissement immobilier. Le cadre, la convivialité et le rythme de vie semblent attirés de plus en plus de famille française. Ce peut être pour l’achat d’une résidence principale ou secondaire, voire pour la réalisation d’un investissement locatif. Mais attention, comme dans le reste de la zone européenne, en Toulouse, le prix du m2 augmente de plus belle. Il faut donc choisir à bon escient l’endroit où acheter.

Pour un premier investissement toulousain

A lire en complément : Pourquoi choisir de vivre à Lille ?

Pour primo-accédants, on préconise davantage les biens de petite taille : appartements et autres. Cela représente un investissement moindre et donc peu de risque de surendettement. Pour un budget de 150 000 euros environ, vous pouvez avoir une maison entre 40 et 50 m2 à Toulouse si vous savez bien chercher. Les meilleurs quartiers sont entre autres Minimes, Jolimont et Barrière de Paris.

En moyenne, dans ces quartiers, le prix du m2 se négocie entre 2 700 et 4 000 euros. Les courtiers immobiliers peuvent vous guider pendant toutes les recherches et vous proposer des biens correspondants à vos critères.

A lire en complément : Immobilier : ils investissent dans la vigne !

Une résidence secondaire dans les beaux quartiers

Vous recherchez plutôt une résidence secondaire ? Optez pour les quartiers résidentiels et calmes. Vous avez ici des maisons de grandes tailles dans un style plus vintage et chic, à des prix très abordables.  C’est le cas justement dans Le Busca ou encore le Côté-Pavée. Toutefois, il faut en moyenne dans les 400 à 450 000 euros pour un investissement de qualité dans cette région. Vous aurez droit dans ce cas à une propriété allant de 100 à 300 m2.

Pour négocier un meilleur prix, mais toujours dans un style de bâtis chic et vintage, vous pouvez également visiter Blagnac, Ramonville-Saint-Agne ou Tournefeuille. Les prix sont, selon les sondages, plus accessibles aux revenus modestes.

Où faire un investissement locatif ?

Quand on voit la tendance du marché immobilier à Toulouse, vous devez changer de quartier pour réussir un investissement locatif à Toulouse. Le centre-ville entre autre et les quartiers proches des transports en commun sont très plébiscités. Et pour cause, les biens qui s’y trouvent peuvent servir de bien des manières aux locataires. Ce peut être pour des bureaux, des vitrines de magasin ou simplement pour une résidence principale. Vous risquez moins de vacances locatives.

En moyenne, le prix du m2 se négocie dans les 2 000 à 5 000 euros dans ces quartiers. Les biens en centre-ville sont les plus chers. Pour 30 à 45m2, vous devez investir dans les 130 000 à 170 000 euros environ. Les prix sont plus attractifs dans les périphériques à savoir 100 000 à 130 000 euros environ.

Réaliser un investissement locatif à Toulouse est possible quand bien même vous ne vivriez pas dans cette ville. Il y a sur place des gestions de gestion locative à Toulouse. Ce peut être des agences immobilières ou des mandataires. Vous devez notamment comparer les tarifs proposés et les qualités de service des prestataires pour faire votre choix.

Se laisser guider par les professionnels

D’une saison à une autre, les quartiers tendance pour un investissement immobilier à Toulouse peuvent changer. Il n’y a rien de tel que les conseils d’un expert pour ne pas rater les dernières tendances. Les professionnels de l’immobilier proposent désormais leur bien en ligne. Ce qui vous en facilite l’accès.

Les quartiers à éviter pour un achat immobilier à Toulouse

Malgré les nombreuses qualités de la ville rose, certains quartiers sont à éviter pour un achat immobilier. Le premier d’entre eux est le quartier du Mirail. Réputé pour son taux élevé de criminalité, il n’est pas idéal pour une famille ou un investisseur soucieux de sa sécurité.

Autre quartier à éviter : Les Izards. Situé entre les Argoulets et Borderouge, ce coin nord-est de Toulouse cumule plusieurs problèmes sociaux et urbains qui en font l’un des endroits les plus risqués de la ville.

Le troisième quartier à éviter est celui du Grand Selve situé dans le sud-ouest toulousain. Bien qu’il soit proche du centre commercial Portet-sur-Garonne avec ses magasins et restaurants, c’est aussi là que se trouve l’une des principales zones industrielles polluantes autour de Toulouse.

Bien que certainement attractif par son prix abordable comparativement aux autres arrondissements toulousains, le quartier Empalot ne doit pas être envisagé comme lieu d’investissement immobilier. Effectivement, ce secteur est malheureusement sujet à divers trafics illégaux qui génèrent insécurité et nuisances environnementales importantes.

Si vous souhaitez réaliser un investissement sûr sur la capitale Occitane, nous vous recommandons plutôt des zones telles que Purpan-Saint Martin-du-Touch ou encore La Terrasse Jolimont, connues pour leur qualité résidentielle tout en étant facilement accessibles depuis les principaux axes routiers ainsi que le métro.

Les avantages et les inconvénients de l’achat dans le neuf ou l’ancien à Toulouse

Si vous êtes à la recherche d’un bien immobilier sur Toulouse, peut-être vous posez-vous la question de savoir s’il vaut mieux acheter dans le neuf ou dans l’ancien. Les deux options présentent des avantages et des inconvénients que vous devez prendre en compte.

En optant pour un bien immobilier neuf, vous bénéficiez tout d’abord de garanties constructeur importantes telles que la garantie décennale qui couvre les défauts de construction pendant 10 ans après la livraison du logement. Le confort thermique et phonique sera aussi amélioré grâce aux normes RT2012 imposées pour toutes les nouvelles constructions depuis janvier 2013. Cependant, vous devez construire en zones pavillonnaires peu urbanisées.

Côté acquisition immobilière ancienne, l’avantage majeur consiste en son coût nettement moindre comparativement à celui du neuf. Les travaux éventuels de transformation ou d’aménagement à réaliser peuvent offrir des possibilités d’optimisation du bien acquis. Un autre avantage est lié à la situation géographique : les constructions anciennes sont souvent situées dans le centre-ville historique, tandis que de nombreuses résidences neuves se trouvent en périphérie.

L’achat immobilier ancien impose aussi quelques inconvénients tels que les frais supplémentaires liés aux travaux de rafraîchissement et/ou de rénovation du logement acheté pour qu’il soit habitable et conforme aux normes actuelles (dans certains cas, cette opération peut s’avérer complexe voire très coûteuse). Si l’on considère plusieurs biens proposés sur le marché de l’occasion, il sera parfois difficile de mettre la main rapidement sur une offre qui répond parfaitement à nos besoins.

Les critères à prendre en compte pour choisir son quartier à Toulouse

Choisir son quartier à Toulouse est une étape cruciale dans la recherche de son bien immobilier. Pour cela, certains critères sont à prendre en compte.

Pensez à bien définir vos priorités quant aux services et équipements qui doivent être disponibles autour de votre futur logement. Si vous avez des enfants en bas âge ou si vous prévoyez d’en avoir, il peut être judicieux de privilégier un quartier avec des établissements scolaires, tels que des crèches, des écoles maternelles et primaires, ainsi que des collèges et des lycées.

Si le sport fait partie intégrante de votre vie quotidienne, orientez-vous vers un secteur disposant d’infrastructures sportives. Les amateurs de footing pourront se tourner vers les parcs et jardins publics, tandis que les adhérents aux salles de gym auront besoin d’un accès facile à celles-ci.

Pour ceux qui recherchent plutôt la tranquillité, optez pour un quartier plus calme avec moins de circulation routière. À l’inverse, si vous êtes adepte du dynamisme citadin avec une vie nocturne animée, cherchez plutôt dans les secteurs branchés comme Saint-Cyprien ou Carmes.

Considérez aussi les moyens de transport. Choisir un emplacement proche des transports en commun facilitera vos déplacements quotidiens.

Se renseigner sur le contexte économique local peut aussi s’avérer utile avant tout achat immobilier : analyser l’évolution démographique pourra donner une bonne indication sur la dynamique cyclique du marché immobilier pour la ville.

Comment négocier le prix de son bien immobilier à Toulouse ?

Une fois que vous avez trouvé le bien immobilier de vos rêves à Toulouse, il faut faire une estimation précise du prix du marché pour la zone géographique où se situe votre futur logement. Cela peut être fait en consultant des sites spécialisés ou en demandant l’aide d’un agent immobilier expérimenté.

Prenez le temps de repérer les éventuels défauts et problèmes dans la propriété que vous souhaitez acheter. Ces éléments peuvent servir comme arguments pour négocier un rabais sur le prix initial proposé par le vendeur.

Mettez aussi l’accent sur les points forts de votre position : si vous êtes prêt à conclure rapidement la vente, cela peut jouer en votre faveur lors des discussions avec le vendeur.

Il faut aussi savoir garder son calme pendant toute la durée des négociations : soyez courtois et respectueux tout au long du processus afin de maintenir une bonne relation avec le vendeur. Évitez aussi toute forme d’intimidation ou de pression qui risquerait de compromettre la suite des événements.

Sachez qu’il est souvent possible de faire baisser légèrement le prix initial sans trop choquer ni offenser personne. Toutefois, ne soyez pas trop gourmand car vouloir grappiller toujours plus pourrait être mal perçu !

Avant de signer le contrat final d’achat, n’hésitez pas à faire appel à un avocat spécialisé en droit immobilier ou à un notaire pour vous aider à comprendre les clauses du contrat et éviter toutes mauvaises surprises.