Pourquoi investir dans une SCPI plutôt que dans l’immobilier en dur ?

Comme beaucoup de Français, il y a de grandes chances pour que les taux des livrets ne vous intéressent plus… et pour cause ! Ces derniers sont tellement bas que, par rapport à l’inflation, on perd de l’argent en plaçant dessus… De ce fait, beaucoup de personnes se tournent vers l’immobilier locatif, et il existe pour cela deux façons de faire : acheter concrètement un bien (appartement, immeuble ou maison…), ou investir dans une SCPI. D’ailleurs, il existe même des sites qui réalisent une comparaison des SCPI, c’est dire à quel point cela commence à devenir populaire… Explications.

Les avantages d’un investissement dans une SCPI

Tout d’abord, présentons ce qu’est un investissement dans une SCPI. Pour cela, vous devez passer par une société tierce. Celle-ci achète des biens, et les divise en parts (un peu comme les actions en bourses, ou dans le capital d’une entreprise), et les vend auprès de particuliers ou d’entreprises. Par exemple, un bien d’une valeur de 10 millions d’euros est acheté. La société tierce la divise en parts, et les propose à partir de… 100€ ! Bien entendu, il s’agit là d’une somme fictive, mais cela vous permet de comprendre le fonctionnement.

A découvrir également : Que doit contenir un mandat d’agence immobilière ?

Ainsi, vous pouvez investir une somme à partir de 100€, et profiter alors ensuite de ce placement en recevant un loyer chaque mois. Bien entendu, si vous n’investissez que 100€, vous ne recevrez que quelques centimes (si l’on se base sur un rendement brut de 5%, vous gagnerez environ 40 centimes de loyer chaque mois, hors frais de la société tierce). Ainsi, plus vous placez de l’argent dans une SCPI, plus vous toucherez de loyer chaque mois… Mieux encore, tout comme dans l’immobilier standard, votre mise de départ peut prendre de la valeur, tout dépendra de l’évolution des prix de l’immobilier dans le secteur où vous avez investi. Cela peut être également une bonne façon de réduire votre fiscalité, mais le principal intérêt reste le rendement bien supérieur aux livrets de la banque… Sans en avoir la gestion locative comme dans l’immobilier en dur !

Les risques à prendre en compte lors d’un investissement dans une SCPI

Comme pour tout investissement, pensez à bien vendre vos parts de SCPI quand vous le souhaitez. Effectivement, cela dépendra des demandeurs… Si personne ne veut acheter vos parts car le marché est saturé ou que l’immobilier se porte mal dans le secteur où se situe la SCPI concernée (et donc le prix a fortement chuté), vous devrez attendre patiemment jusqu’à ce qu’une nouvelle opportunité se présente.

A voir aussi : Quelle est la meilleure banque pour l’investissement en bourse ?

Le risque locatif doit également être pris en compte : si l’un des bâtiments achetés par la société tierce subit une baisse importante du taux d’occupation (par exemple suite à la faillite d’un gros client occupant une grande partie du bâtiment), alors les loyers perçus diminueront et donc votre rendement sera impacté.

Certains frais sont aussi à prendre en compte : frais d’entrée lorsqu’on achète des parts auprès de la société tierce qui gère celle-ci, mais aussi frais indirects liés aux travaux sur les biens immobiliers possédés par cette même société.

Avant toute décision d’investir dans une SCPI, pensez à bien réfléchir aux risques encourus. Les sociétés tierces proposent souvent des simulations pour vous aider à estimer votre rentabilité, mais il est primordial de bien comprendre les enjeux financiers et immobiliers qui peuvent impacter le rendement final. Il ne faut pas oublier que l’immobilier reste un investissement risqué… Mais si la rentabilité s’avère être au rendez-vous, alors cela peut valoir le coup !

Les critères à considérer pour choisir la meilleure SCPI en fonction de ses objectifs d’investissement

Si vous êtes convaincu par le potentiel d’investissement des SCPI, vous devez choisir la meilleure en fonction de vos objectifs. Voici les critères à prendre en compte.

Le premier et le plus évident : le taux de rendement. Il s’agit simplement du rapport entre les revenus perçus (les loyers) et le capital investi. Plus celui-ci est élevé, plus votre investissement sera rentable. Attention aux offres trop alléchantes qui peuvent cacher des risques ou des frais cachés.

Regardez l’historique du rendement annuel sur plusieurs années afin d’avoir une vue globale sur la performance passée de la SCPI en question. Si celle-ci ne publie pas ces chiffres ou si ceux-ci sont peu flatteurs, cela doit alerter quant à sa transparence financière.

Le troisième élément à considérer est l’emplacement géographique. Effectivement, selon que vous souhaitez privilégier un investissement local ou national voire international, certaines SCPI seront mieux adaptées que d’autres car elles possèdent des biens immobiliers dans telle région ou tel pays.

Prenez aussi en compte les frais prélevés par la société tierce gérant votre SCPI, mais aussi leur renommée et leur sérieux dans l’exercice de leurs fonctions (gestion locative notamment).