4 conseils pour augmenter vos chances d’obtenir un prêt bancaire

Avec l’émergence des nouvelles technologies, le secteur bancaire a aussi connu de nombreux changements. Aujourd’hui, il existe de nombreuses structures bancaires en ligne, vers lesquelles vous pouvez vous tourner.

La banque a pour principal objectif de dynamiser l’économie nationale en finançant les structures aussi bien publiques que privées.

A lire en complément : Comment réduire les mensualités de votre crédit immobilier ?

Il est important de savoir que la banque est une entreprise, qui recherche son profit. Elle est donc très regardante lorsqu’il est question de prêter de l’argent à des particuliers ou des entreprises.

Pour cette raison, il est primordial de constituer un dossier qui rassurera votre banque sur vos capacités à rembourser le prêt.

A lire également : Les clés pour décrocher le taux de crédit immobilier le plus avantageux

Ci-dessous, 4 éléments qui peuvent vous aider à faire la différence lors de votre demande de prêt bancaire.

1. Une bonne tenue de compte pour faire bonne impression

Un compte bancaire impeccablement tenu vous aidera pour l’obtention de votre prêt bancaire. Pour cela, il faudrait que ce dernier ait le moins d’impayés possibles.

Le relevé de votre compte bancaire est une preuve qui démontre la manière dont vous vous occupez de vos finances.

Votre banquier étudiera attentivement les mouvements bancaires de vos trois derniers mois. Cela lui permettra de se rendre compte de votre comportement économique. S’il constate des achats récurrents non pertinents, alors vous aurez peu de chances d’obtenir votre prêt bancaire.

Vos sorties d’argent les plus importantes doivent se justifier, et ne pas être le fruit d’achats impulsifs d’objets non essentiels.

Au-delà de ça, il est important que votre banquier constate votre capacité à épargner.

L’épargne est un élément non négligeable dans la tenue de vos comptes. Elle met en avant votre capacité à contrôler vos dépenses et à mettre de l’argent de côté.

Un conseil pour améliorer l’état de votre relevé de compte : trois mois avant d’aller rencontrer votre banquier, épargnez un peu plus que vous en avez l’habitude.

2. Une expérience et une formation professionnelle en accord avec le projet

Les prêts bancaires sont souvent demandés dans le but de monter un projet en particulier. Ce dernier peut être de différent type. Vous pouvez avoir l’intention d’ouvrir un commerce, ou plutôt d’agrandir l’activité que vous pratiquez déjà. Il est aussi possible que vous souhaitiez un prêt pour rénover votre maison, ou pour investir dans un dispositif de défiscalisation immobilière. Quel que soit votre projet, une première expérience dedans est toujours la bienvenue. Bien entendu, les premières expériences peuvent aussi être financées, mais il vous faudra présenter un dossier solide. Si vous souhaitez investir en défiscalisation immobilière par exemple, pourquoi ne pas faire une petite formation de quelques jours, avant de demander un prêt ? Cette carte en main sera un atout de taille auprès de la banque.

Si vous essayez de lancer une activité professionnelle, votre expérience et votre formation professionnelle seront étudiées de près par votre banquier.

Votre activité doit être en accord avec votre formation. Pour votre banque, ce sera une garantie que vous savez ce que vous faites et dans quoi vous vous lancez.

Veillez donc à intégrer dans votre dossier des éléments mettant en avant vos qualifications dans le domaine dans lequel vous voulez exercer.

3. L’apport minimum obligatoire

Sachez-le dès maintenant, aucune banque ne finance jamais 100% d’un projet. Elle ne fait qu’apporter un pourcentage au total de la somme.

Bien qu’il n’existe pas de règles générales sur l’apport financier obligatoire, un certain pourcentage est toujours bien vu par les banquiers.

À ce niveau, il peut d’ailleurs être important de bien vous renseigner sur les banques, avant de choisir vers laquelle vous vous tournerez.

Parce que le pourcentage d’apport minimum obligatoire peut varier d’une structure bancaire à une autre. Chez certains, on pourra vous demander un minimum de 12% de la somme totale, tandis que d’autres se situeront entre 25 et 30%.

Le pourcentage est fonction de plusieurs critères. La taille de votre projet en est un, ou encore votre type de structure.

Pour votre banque, votre investissement personnel témoigne de votre patrimoine, et de votre capacité à rembourser. Elle analysera votre marge de manœuvre, en même temps que les risques qu’elle court à investir.

Votre business plan doit être sérieux. Pour cela, vous devez avoir vous-même procédé à un apport pour votre projet.

4. Un projet bien monté et réalisable

Comme dit plus haut, votre business plan sera minutieusement étudié par votre banque lors de votre demande de prêt. Vous devez maitriser votre stratégie d’investissement immobilier sur le bout des doigts.

Votre projet doit être rentable, pour la banque cela reste et demeure l’élément le plus important.

Pour démontrer que votre idée a de l’avenir et du potentiel, renseignez-vous au maximum. Votre business plan doit comporter un prévisionnel de vos activités, généralement sur 3 ans.

Mais il faudra plus que cela. Vous devez prouver que vos rentrées d’argent seront suffisantes pour que vous rentriez dans votre budget, mais aussi pour rembourser vos divers prêts.

Vos bénéfices doivent aussi vous aider dans le développement de votre structure.

Soyez réaliste dans votre projet, et n’hésitez pas à utiliser un simulateur de remboursements de prêt pour connaitre vos échéances.

5. En conclusion

Ces 4 conseils ne sont pas les garanties que vous obtiendrez votre prêt bancaire. Mais en suivant ces instructions, vous aurez plus de chances d’arriver à vos fins.

Pour mieux travailler votre dossier, gardez toujours en tête que la banque est une entreprise comme une autre. La recherche du profit est et reste l’un de ses principaux objectifs.

En dehors des prêts bancaires classiques, aujourd’hui il existe des alternatives pour réunir des fonds dans le lancement d’un projet.

Vous pouvez par exemple vous tourner vers une banque en ligne, ou essayer le crowfunding.